Plateformes numériques : un pas de plus vers la transparence pour les consommateurs

Communiqués de presse
2017

téléchargez le communiqué de presse ici : 171006- CP_Décret plateformes_VF

 

Deux décrets  d’application de la Loi pour une République Numérique, attendus depuis un an, viennent enfin d’être publiés au Journal Officiel. L’AhTop et le GNI se félicitent de cette nouvelle avancée dans la lutte contre l’opacité de fonctionnement des plateformes numériques et pour l’information des consommateurs.

 

A partir du 1er janvier 2018, tous les opérateurs en ligne, dont Airbnb, Booking.com, Expedia, Abritel, TripAdvisor, Google et tous les autres, auront de nouvelles obligations renforçant l’information à destination du consommateur.

(suite…)

Partenariat Joon et Airbnb experience : Les professionnels du tourisme en appellent au respect de la morale citoyenne !

170926- CP_Partenariat Joon et Airbnb exp

 

Partenariat Joon et Airbnb experience :

Les professionnels du tourisme en appellent au respect de la morale citoyenne !

 

C’est avec l’espoir de doper son activité que la filiale d’Air France, Joon, a noué un partenariat avec la plateforme de location d’appartements entre particuliers Airbnb, qui s’est aussi diversifiée en proposant de s’initier à des activités locales moyennant finance. Toutes les conditions légales et morales sont-elles réunies dans ce partenariat ?s’interrogent déjà les professionnels du tourisme.

Le GNI et l’Ahtop s’interrogent sur ce partenariat entre une filiale d’Air France, subventionnée à hauteur de plusieurs milliards d’euros par l’Etat et les contribuables français, et la plateforme Airbnb et ses nouveaux services payants tels que « Airbnb experience ». Cette multinationale qui use de toutes les failles du système fiscal français pour ne déclarer que 2% de son chiffre d’affaires en France et ne créer quasiment aucun emploi.

« Les professionnels du tourisme souhaitent obtenir l’assurance que lors de la conclusion de ce partenariat entre ces deux sociétés toutes les garanties légales et morales ont été prises.

A l’heure où le Président de la République, Emmanuel Macron, se bat pour imposer les Gafa sur le chiffre d’affaires réalisé en France, où le Ministre de l’économie, Bruno Lemaire, déclare « que la situation fiscale en France des plateformes numériques comme Airbnb [est] « inacceptable » et qu’il est de notre droit aussi d’exiger de la part d’Airbnb et de toutes les plateformes du numérique une juste contribution au trésor public français »*, où l’ensemble de la classe politique découvre les dégâts occasionnés par les montages fiscaux échafaudés par les plateformes de la pseudo économie collaborative,

Nous, professionnels du tourisme, ne comprendrions pas qu’Air France, dont l’Etat est le principal actionnaire, n’ait pas assorti ce partenariat de clauses visant au strict respect des règles sociales et fiscales françaises et qu’il ne se soit pas assuré que la totalité du chiffre d’affaires réalisé via les « expériences » vendues en France soit bien déclaré en France.

Nous interpellons donc le président d’Air France afin qu’il réponde aux professionnels du tourisme comme à l’ensemble des contribuables français ! Si tel est bien le cas alors nous continuerons de nous réjouir de cette initiative comme de toutes celles qui participent au développement du tourisme français, moteur de la croissance », déclarent Didier Chenet, président du GNI et Jean-Bernard Falco, président de l’Ahtop.

Le GNI et l’Ahtop rappellent qu’ils ne s’opposent en aucun cas aux plateformes de location pour peu que celles-ci respectent et fassent respecter les obligations fiscales, sociales et réglementaires. A cet effet, ils rappellent leur exigence d’une concurrence saine et équitable pour tous les acteurs professionnels du tourisme.

 

*Propos recueillis le 9 août 2017

A propos de

AhTop

Créée le 21 Juillet 2015 et déjà forte de près de 30.000 adhérents, l’AhTop (Association pour un Hébergement et un Tourisme Professionnels) a vocation à fédérer l’ensemble des professionnels de la filière touristique et unifier en son sein tous les acteurs économiques pour promouvoir un hébergement de qualité et un haut niveau de service et contribuer ainsi à l’attractivité touristique de la France. Elle rassemble les organisations syndicales telles que le GNI-SYNHORCAT, la FAGIHT qui en sont membres fondateurs, la FNAIM, l’UNIS, le SNPI, la chaîne internationale Best Western, la fédération des professionnels parisiens des chambres d’hôtes ainsi que différents acteurs de la filière touristique française (secteur hôtelier, chambres d’hôtes, auberges de jeunesse, restauration, agences de voyage, professions immobilières et syndics de copropriété).

GNI de l’Hôtellerie- Restauration

Le GNI est la seule Organisation Professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux. Didier Chenet est président du GNI et du GNI-Synhorcat, Pascal Droux, président du GNI-FAGIHT est président délégué du GNI, Philippe Quintana, président du GNI-CT-CHRD est également président délégué du GNI.

 

CONTACT PRESSE

Adeline CORUS – a.corus@gni-hcr.com – 06 62 75 25 18

 

Réaction de l’AhTop et du GNI suite à la publication au journal officiel de l’un des décrets d’application de l’article 51 de la loi pour une République numérique

Communiqués de presse
2017

Télécharger le communiqué de presse

2 mai 2017

Réaction de l’AhTop et du GNI suite à la publication au journal officiel de l’un des décrets d’application de l’article 51 de la loi pour une République numérique

 

L’AhTop et le GNI se félicitent de la publication au journal officiel du décret d’application de l’article 51 de la loi numérique. Les professionnels du tourisme appellent néanmoins à une plus grande équité en matière de concurrence et resteront vigilants quant à la bonne application de la loi et à son renforcement.

Le décret paru le 30 avril 2017 au journal officiel entérine la procédure d’enregistrement des meublés de tourisme auprès des collectivités territoriales. Il va permettre aux communes de plus de 200.000 habitants de mieux mesurer l’activité des loueurs de meublés touristiques et s’assurer ainsi qu’ils ne contreviennent pas à la loi en dépassant la limite légale de 120 jours de location par an. L’AhTop et le GNI ont en effet de nombreuses fois dénoncé la concurrence déloyale qu’un certain nombre d’acteurs exerce via l’utilisation des plateformes de location de meublés touristiques. (suite…)

Le gouvernement fait son choix : « l’hôtel est mort, vive le meublé de tourisme! »

Tribune
2016

Tribune co-signée par Jean-Bernard FALCO, président de l’AHTOP, et Didier CHENET, président du GNI-Synhorcat

 

Le gouvernement est sur le point de faire un joli cadeau fiscal aux meublés de tourisme et autres gîtes de France. Selon la dernière version du projet de loi de financement pour la Sécurité sociale, ils échapperaient en effet aux charges sociales et fiscales pour les revenus tirés de la location de meublés de tourisme en  raison de leur « apport à l’économie française ».

Et les hôtels dans tout ça ? (suite…)

Collecte de la taxe de séjour, le tour de passe-passe d’Airbnb

Communiqués de presse
2016

La semaine dernière, Airbnb a annoncé avoir reversé 5,5M€ de taxe de séjour à la Mairie de Paris. Derrière ce chiffre important se cache une réalité bien différente.
Les analyses menées et publiées, il y a plusieurs semaines, par l’AhTop ont permis d’établir que 80% de la clientèle des plateformes numériques dédiées à la location de meublés touristiques était directement soustraite à l’industrie hôtelière. Dans le même temps, les constatations opérées permettent d’établir que les conditions de collecte de la taxe de séjour par ces plateformes numériques auprès de leurs utilisateurs (qui devrait, en principe, être de 0,83 € par nuit et par client) ne sont ni homogènes, ni systématiques. Ainsi, il résulte de l’examen du site Airbnb qu’aucune taxe de séjour ne serait collectée pour une réservation individuelle et que seulement un euro serait collecté pour une réservation de deux personnes, alors qu’en comparaison, la taxe de séjour collectée par les hôteliers parisiens s’élève en moyenne à 1,99 € (selon un calcul AHTOP établi à partir de statistiques d’Atout France) et s’applique, elle, systématiquement. (suite…)

Les Parisiens inquiets du développement incontrôlé des plateformes de location de meublés touristiques

Communiqués de presse
2016

L’étude sur « L’impact des plateformes de locations meublées sur la vie des Parisiens » réalisée par l’institut Harris Interactive pour l’AhTop1 auprès d’un échantillon représentatif de Parisiens, confirme les alertes lancée par l’AhTop depuis près d’un an. Les problèmes de sécurité, de vie de quartier, d’accès au logement, de distorsion de concurrence et d’impact sur l’économie constituent autant d’inquiétudes engendrées par l’utilisation massive et incontrôlée des plateformes de locations de meublés. Cette étude est un signal pour les pouvoirs publics, qui doivent prendre exemple sur des villes comme New York et Barcelone pour encadrer leur utilisation.
Des nuisances accrues dans les immeubles concernés et des quartiers durablement impactés
Ce développement massif n’a pas échappé aux Parisiens qui sont 93% à estimer que ce type de logements loué en ligne existe dans leur arrondissement. (suite…)

En savoir plus

Communiqué de Presse de Manuel Valls à l’occasion de la remise du rapport Terrasse

En savoir plus

L’AhTop se félicite des avancées proposées par le rapport du député Pascal Terrasse

Communiqués de presse
2016

L’Association pour un Hébergement et un Tourisme Professionnels (AhTop) a pris
connaissance du rapport du député Pascal Terrasse sur l’économie collaborative, remis
ce lundi au Premier Ministre. L’AhTop salue le contenu de ce rapport et se félicite de voir
l’une de ses propositions reprise dans un texte qui vise à permettre à l’économie
collaborative de trouver toute sa place dans la société.

 

 

En savoir plus

1ère victoire de l’hôtellerie française contre Airbnb !

Communiqués de presse
2015

AhTop tient à saluer le choix de la SNCF de renoncer à l’accord annoncé ce matin avec Airbnb… suite aux arguments convaincants présentés par l’hôtellerie française réunie, fédérée et soudée !

En savoir plus

Les leçons de San Francisco

Communiqués de presse
2015

 AhTop réaffirme la nécessité de faire respecter la législation qui encadre l’utilisation des sites comme Airbnb. C’est un secteur professionnel dans son ensemble, la structure sociale des villes et les ressources fiscales de la collectivité qui sont les victimes directes des dérives d’Airbnb.

En savoir plus