Réaction de l’AhTop et du GNI suite à la publication au journal officiel de l’un des décrets d’application de l’article 51 de la loi pour une République numérique

Communiqués de presse
2017

Télécharger le communiqué de presse

2 mai 2017

Réaction de l’AhTop et du GNI suite à la publication au journal officiel de l’un des décrets d’application de l’article 51 de la loi pour une République numérique

 

L’AhTop et le GNI se félicitent de la publication au journal officiel du décret d’application de l’article 51 de la loi numérique. Les professionnels du tourisme appellent néanmoins à une plus grande équité en matière de concurrence et resteront vigilants quant à la bonne application de la loi et à son renforcement.

Le décret paru le 30 avril 2017 au journal officiel entérine la procédure d’enregistrement des meublés de tourisme auprès des collectivités territoriales. Il va permettre aux communes de plus de 200.000 habitants de mieux mesurer l’activité des loueurs de meublés touristiques et s’assurer ainsi qu’ils ne contreviennent pas à la loi en dépassant la limite légale de 120 jours de location par an. L’AhTop et le GNI ont en effet de nombreuses fois dénoncé la concurrence déloyale qu’un certain nombre d’acteurs exerce via l’utilisation des plateformes de location de meublés touristiques. (suite…)

Le gouvernement fait son choix : « l’hôtel est mort, vive le meublé de tourisme! »

Tribune
2016

Tribune co-signée par Jean-Bernard FALCO, président de l’AHTOP, et Didier CHENET, président du GNI-Synhorcat

 

Le gouvernement est sur le point de faire un joli cadeau fiscal aux meublés de tourisme et autres gîtes de France. Selon la dernière version du projet de loi de financement pour la Sécurité sociale, ils échapperaient en effet aux charges sociales et fiscales pour les revenus tirés de la location de meublés de tourisme en  raison de leur « apport à l’économie française ».

Et les hôtels dans tout ça ? (suite…)

Collecte de la taxe de séjour, le tour de passe-passe d’Airbnb

Communiqués de presse
2016

La semaine dernière, Airbnb a annoncé avoir reversé 5,5M€ de taxe de séjour à la Mairie de Paris. Derrière ce chiffre important se cache une réalité bien différente.
Les analyses menées et publiées, il y a plusieurs semaines, par l’AhTop ont permis d’établir que 80% de la clientèle des plateformes numériques dédiées à la location de meublés touristiques était directement soustraite à l’industrie hôtelière. Dans le même temps, les constatations opérées permettent d’établir que les conditions de collecte de la taxe de séjour par ces plateformes numériques auprès de leurs utilisateurs (qui devrait, en principe, être de 0,83 € par nuit et par client) ne sont ni homogènes, ni systématiques. Ainsi, il résulte de l’examen du site Airbnb qu’aucune taxe de séjour ne serait collectée pour une réservation individuelle et que seulement un euro serait collecté pour une réservation de deux personnes, alors qu’en comparaison, la taxe de séjour collectée par les hôteliers parisiens s’élève en moyenne à 1,99 € (selon un calcul AHTOP établi à partir de statistiques d’Atout France) et s’applique, elle, systématiquement. (suite…)

Les Parisiens inquiets du développement incontrôlé des plateformes de location de meublés touristiques

Communiqués de presse
2016

L’étude sur « L’impact des plateformes de locations meublées sur la vie des Parisiens » réalisée par l’institut Harris Interactive pour l’AhTop1 auprès d’un échantillon représentatif de Parisiens, confirme les alertes lancée par l’AhTop depuis près d’un an. Les problèmes de sécurité, de vie de quartier, d’accès au logement, de distorsion de concurrence et d’impact sur l’économie constituent autant d’inquiétudes engendrées par l’utilisation massive et incontrôlée des plateformes de locations de meublés. Cette étude est un signal pour les pouvoirs publics, qui doivent prendre exemple sur des villes comme New York et Barcelone pour encadrer leur utilisation.
Des nuisances accrues dans les immeubles concernés et des quartiers durablement impactés
Ce développement massif n’a pas échappé aux Parisiens qui sont 93% à estimer que ce type de logements loué en ligne existe dans leur arrondissement. (suite…)

En savoir plus

Communiqué de Presse de Manuel Valls à l’occasion de la remise du rapport Terrasse

En savoir plus

L’AhTop se félicite des avancées proposées par le rapport du député Pascal Terrasse

Communiqués de presse
2016

L’Association pour un Hébergement et un Tourisme Professionnels (AhTop) a pris
connaissance du rapport du député Pascal Terrasse sur l’économie collaborative, remis
ce lundi au Premier Ministre. L’AhTop salue le contenu de ce rapport et se félicite de voir
l’une de ses propositions reprise dans un texte qui vise à permettre à l’économie
collaborative de trouver toute sa place dans la société.

 

 

En savoir plus

1ère victoire de l’hôtellerie française contre Airbnb !

Communiqués de presse
2015

AhTop tient à saluer le choix de la SNCF de renoncer à l’accord annoncé ce matin avec Airbnb… suite aux arguments convaincants présentés par l’hôtellerie française réunie, fédérée et soudée !

En savoir plus

Les leçons de San Francisco

Communiqués de presse
2015

 AhTop réaffirme la nécessité de faire respecter la législation qui encadre l’utilisation des sites comme Airbnb. C’est un secteur professionnel dans son ensemble, la structure sociale des villes et les ressources fiscales de la collectivité qui sont les victimes directes des dérives d’Airbnb.

En savoir plus

L’opération « catacombes d’Airbnb », symbole des dérives économiques et sociales du site Airbnb

Communiqués de presse
2015

AhTop en appelle aux pouvoirs publics sur l’urgente question de la concurrence déloyale exercée par les acteurs de la location de meublés touristiques sur le secteur de l’hôtellerie.

En savoir plus